jeudi 6 juin 2013

Travailler déconnecté : un vrai luxe... dont on peut s'approcher

France Info
C'est mon boulot
5 juin 2013

Caroline Sauvajol-Rialland, invitée par Philippe Duport, à participer à son émission de radio sur France Info : C'est mon boulot.


"Plus d'une heure par jour pour traiter son courrier électronique : ce serait le lot d'un salarié sur quatre. Aujourd'hui, ne pas être connecté en permanence devient un luxe que peu de salariés peuvent s'offrir, même si en s'astreignant à quelques règles sim-ples, comme de consulter ses mails seulement à certaines heures de la journée, on peut beaucoup gagner en confort de travail.

On commence à prendre conscience des dangers de l'infobésité, ce trop plein d'informations qui nous fait exploser. D'où la tenta- tion de la déconnection. Certaines entreprises, comme Canon et Sodexo, commencent à organiser des journées "sans email". D'au- tres, comme Volkswagen interdisent l'envoi de mail après 18 h.

Au quotidien, on peut limiter les dégats en choisissant de ne consulter son courrier électronique qu'à heures fixes, pendant une plage de temps que l'on a choisie, et pendant ces moments-là de procéder pour chaque mail sur le principe : je touche (le mail)-j'agis, soit en y répondant, en l'archivant, en le détruisant ou en décidant qu'il faudra traiter la question à un moment ultérieur, que l'on fixera. C'est ce que préconise Caroline Sauvajol Rialland, maître de conférence à Science Po, auteur d'Infobésité, comprendre et maîtriser la déferlante d'informations, aux éditions Vuibert."

Philippe Duport

Aucun commentaire:

Publier un commentaire